Le rapport de stage en BTS BIOAC

Quelques conseils pour la rédaction


 

Conseils généraux 

  • Un rapport de stage doit présenter une trentaine de pages environ, hors annexe(s) écrit  en police standard type Times, verdana, arial…taille 12, pour le texte principal. L’espacement doit être simple ou de 1,5pt
  • Les règles d’orthographe et de grammaire doivent être respectées
  • Afin de rendre le rapport plus agréable à lire, il faut veiller à  

-       varier les mises en forme : par exemple gras pour les titres, italiques pour les expressions latines (staphylococcus aureus) , couleurs pour des schémas…

-       Utiliser un saut de paragraphe pour annoncer une nouvelle partie ou sous partie

-       Utiliser un saut de lignes pour annoncer une idée nouvelle

 

  • Toutes les pages doivent être numérotées depuis l’introduction
  • Les  schémas et photos doivent être clairs, être numérotés, présenter un titre et des légendes. Ils peuvent être placés en vis-à-vis  du texte ou intégrés au texte. L’autorisation d’utilisation des images doit être vérifiée et la source doit être précisée.
  • Les annexes doivent être limitées à des documents importants pour la compréhension, être numérotées et mentionnées dans le rapport principal. Certains documents peuvent cependant gagner à être intégrés au texte ou présentés en regard du texte (verso de la page de gauche).
  • La bibliographie doit être donnée : ouvrages, sites web
  • Les candidats doivent obtenir l’autorisation de leur responsable de stage d’utiliser les informations publiées dans leur rapport écrit.

Proposition d’organisation du document, dans l’ordre :

  • Page de couverture protégée d’un feuillet plastique transparent

 - Titre du projet de stage (police > 20) avec éventuellement une illustration

- Nom du maître de stage

- Lieu du stage (entreprise, laboratoire, situation géographique et logo)

- Nom et prénom du stagiaire

- Etablissement de formation : nom et logo

 

  • Page de remerciements du stagiaire aux responsables de la structure et aux personnes qui l’ont encadré
  • Glossaire avec les abréviations utilisées par ordre alphabétique. Quand beaucoup de sigles sont utilisés, il est  souhaitable de redonner leur signification dans le texte pour éviter au  lecteur de  retourner sans arrêt au  glossaire.
  • Sommaire détaillé  sur 1 ou 2 pages au maximum. A générer en utilisant les styles. Un bon plan doit être logique et équilibré, il doit aider à mettre en forme les idées et les développements.
  • Introduction générale :

-   Présenter le terrain de stage : le laboratoire, un organigramme du personnel, les principales activités professionnelles, les domaines d’étude,  les référentiels qualité appliqués, les consignes d’hygiène et de sécurité particulières au laboratoire, les équipements spécifiques…  Pour l'organigramme du personnel, insister sur les techniciens de laboratoire (formation initiale) et leur fonction au sein de l'entreprise.

-  Présenter le  projet de stage : décrire l’objectif général de/s l’étude(s)  réalisée(s) ainsi que le contexte du projet ;  présenter éventuellement les études préalables.

  • Partie scientifique     Elle doit refléter le travail du candidat

-     En introduction, il fautdétailler la problématique générale et la démarche scientifique du PROJET  

-     Avant d’aborder  les détails des protocoles, Il est intéressant de présenter une synthèse du projet à l’aide par exemple d’un organigramme résumant  les principales étapes. Cette présentation doit aider  le lecteur à comprendre les développements qui suivent

-     Il faut présenter les techniques utilisées : échantillons analysés ou traités,principes des méthodes, matériel utilisé, modes opératoires et conditions opératoires. Les protocoles, en fonction de leur longueur, peuvent être présentés de façon schématique dans le rapport principal et donnés dans leur intégralité en annexe (avec  un renvoi vers le numéro de l’annexe)

-     Ne pas oublier de préciser les  mesures de sécurité spécifiques des produits utilisés.

-     Penser aussi à souligner les points techniques qui constituent des critères de réussite des manipulations.

-     Il faut éviter les catalogues : si beaucoup de techniques ont été utilisées, il faut faire des choix et ne présenter que les techniques les plus importantes pour le projet

-     Les problèmes rencontrés et les solutions apportées doivent être présentés

-     Les résultats obtenus doivent être correctement illustrés et expliqués  à l’aide de graphes, images, tableau de synthèse. Les calculs doivent être si possible expliqués.

Deux plans possibles : Le plan peut être organisé par étude : une partie par étude avec méthodes, matériel et résultats. Autre choix : on peut regrouper les principes des méthodes dans une partie,  le matériel dans une seconde partie, puis  les résultats….

  • Conclusion scientifique :    La partie scientifique doit se terminer par une conclusion à mettre en relation avec le titre du projet. Des prolongements doivent être proposés éventuellement
  • Conclusion personnelle :

Bilan personnel - Place et rôle du technicien- Apports techniques, personnels, humains du stage…

Logo du lycée Marie Curie 

 

Version pdf : 

Informations supplémentaires