Un stage en entreprise est à la fois un exercice pédagogique et un exercice professionnel. Le stage est le moment du cursus où l’étudiant confronte à la réalité de l’entreprise des connaissances acquises au cours de sa formation. Il offre ainsi un prétexte qui permet, à la fois, d’acquérir de nouvelles connaissances, d’exercer ses aptitudes intellectuelles et de résoudre des problèmes dans un univers professionnel.
Il comprend un nombre de pages défini par le référentiel de chaque BTS et ne comporte que les annexes indispensables. Il comporte un certain nombre d’éléments.

1-Page de couverture

Elle comporte :

  • Etablissementde formation
  • Titre du sujet (taille > 20 points, l'usage d'une illustration est possible)
  • Nom et prénom du stagiaire
  • BTS préparé
  • Période du stage : du 26 mai au 5 juillet 2008
  • Nom du maître de stage
  • Nom et adresse de l’entreprise ou du laboratoire


Logo à utiliser sur la page de couverture

2- Page de remerciements

Remerciements du stagiaire aux responsables de la structure et ceux l’ont encadré pendant son stage

3- Page avec les abréviations utilisées

Elle donne la signification des sigles et des abréviations usuelles et reconnues (et non inventées) utilisés. A mettre par ordre alphabétique.

4-Sommaire détaillé

Le plan de rédaction du mémoire fournit le fil conducteur de l’ensemble de la construction. Un bon plan, logique et équilibré, est l’expression des capacités de l’auteur à organiser et mettre en forme des idées et des développements. Tous les niveaux sont précisés dans le plan. Le sommaire peut être facilement généré si on recourt aux styles.

5- Introduction

Elle informe le lecteur sur :

  • présentation rapide de la structure d'accueil (éventuellement organigramme)
  • la thématique générale du laboratoire ou de l'entreprise, expliquée de manière claire
  • les objectifs et le contenu du stage (doit être le reflet d’une réflexion personnelle)
  • les questions traitées par le mémoire
  • les méthodes utilisées pour y répondre

6- Partie scientifique

Cette partie doit refléter le travail technique réalisé par le candidat. Ce n’est ni un mini-DEA ni un livre de recettes. On doit présenter :

  • le contexte du travail et la thématique générale
  • les techniques utilisées et les manipulations réalisées : les plus significatives et les plus originales.
  • les problèmes rencontrés et les solutions apportées éventuellement
  • les résultats obtenus : avec utilisation de graphes, images, schéma, histogramme…
  • les aspects législatifs (normes), d'hygiène et de sécurité, la démarche et les contrôles de qualité
  • une conclusion scientifique

7- Conclusion

Une conclusion reprend les points essentiels développés et ouvre des perspectives et des propositions. Plutôt que de conclure par un point final, privilégiez le point d’interrogation, suggérez l’opportunité d’approfondir tel ou tel aspect de la question traitée. C’est également l’occasion d’envisager la place et le rôle du technicien dans le laboratoire. Cette partie doit comporter un bilan personnel sur ce que le stage vous a apporté.

8- Les annexes

Les annexes doivent se trouver à la fin du document, elles sont agencées selon un ordre logique et chronologique et annoncées dans le sommaire et signalés clairement dans le texte. Les principaux critères de choix des annexes sont :

  • la pertinence et l’opportunité par rapport au sujet ;
  • la qualité de la source ;
  • la qualité de la présentation ;
  • l’autorisation de reproduction et de publication.

Elles peuvent inclure des documents internes du laboratoire, les protocoles ou des extraits de la législation, ou des fiches de sécurité. Toute annexe doit impérativement être citée dans le corps du rapport, avec un renvoi correct. Si le référentiel ne limite pas le nombre d'annexes, il est cependant conseillé de ne pas en abuser, et de publier celles qui ont un réel intêret dans la compréhension du rapport... (inutile de mettre par exemple en annexes de catalogue de composition de milieux de culture...)

9- Bibliographie

Elle concerne les ouvrages, les articles, les sites web effectivement consultés pour la rédaction du mémoire ou cités dans le corps du texte. Naturellement, toutes les sortes de sources peuvent être indiquées : films, émissions de radio, services internet, mais aussi les mémoires consultés etc. bannir les références du genre : www.google.fr !

Exemple de format de présentation : Nom Prénom de l’auteur. Titre. Numéro des pages. Éditeur. Année

10- Les figures et illustrations

Elles doivent être utiles au développement, commentées dans le texte et légendées. S’il s’agit d’un schéma, d’un graphique repris d’un ouvrage, d’un rapport ou d’un magazine… il faut impérativement préciser la source, en suivant les mêmes principes que pour les citations (voir ci-après). Ne mettre que des documents de bonne qualité, clairs et lisibles.

S’il s’agit d’une illustration créée (tableau, graphique, schéma...) il faut :

  • lui donner un titre ;
  • a numéroter ;
  • l’expliciter (légende, échelles, etc.).

Il est plus judicieux de marier les illustrations au texte plutôt que de les renvoyer en fin de rapport. Il est également possible de les mettre en regard du texte, sur le verso de la page précédente. Cela est parfois imposé dans le référentiel (BTS Biotechnologies), mais ceci peut être utilisé également si le nombre de pages risque d'être trop important.

11- La mise en forme

Ce qui suit sont des conseils généraux sur la rédaction même du rapport. Se reporter toutefois aux référentiels pour vérifier la conformité. Les pages doivent être numérotées à partir de l’introduction.

  • Utilisez une police standard (Times, verdana, arial) avec une taille de 12.
  • Limitez le nombre de couleurs. Le noir suffit.
  • L'espacement interligne doit être simple ou de 1,5 pt
  • Le texte doit être justifié de préférence
  • Des marges de 2 à 3 cm en haut et sur les côtés sont nécessaires. Penser à l’espacement nécessaire à la reliure.
  • Un saut de ligne correspond à l'annonce d'une nouvelle idée, tandis qu'un saut de paragraphe marque une nouvelle partie, sous-partie ou autre subdivision.
  • Les schémas et tableaux réalisés par l'étudiant sont appréciés, notamment pour présenter des nombres. Les schémas doivent être réalisés avec les outils bureautiques appropriés, et non à la main.
  • On doit respecter et appliquer les règles de la langue française, de la grammaire et de l’orthographe.
  • Consultez des dictionnaires si nécessaire et faites lire votre rapport de stage
  • On utilise des virgules pour les chiffres en français
  • Caractères gras : à réserver aux titres principaux et aux termes faisant l'objet d'une fiche.
  • Italiques : réservés aux termes et phrases apparaissant dans l'exposé dans une langue autre que le français et pour les expressions latines (Staphylococcus aureus).

Ponctuation française et espace
- Pas d'espace avant, espace après : virgule, point, points de suspension, parenthèse fermante, crochet droit fermant.
- Espace avant, pas d'espace après : parenthèse ouvrante, crochet droit ouvrant
- Espace insécable avant, espace après : deux points, point-virgule, point d'interrogation, point d'exclamation
- Pas d'espace avant ni après : apostrophe
- Titres : pas de point à la fin

Informations supplémentaires